pied noir

Né à Bab El Oued - 1948 - ALGER

 
ASSEMBLEE GENERALE DE BAB EL OUED LE DIMANCHE 27 NOVEMBRE 2022 A 11h00 PRECISES CLIQUER LE Blog DE L ABEO

Liste des messages

De : GrimEnvoyer un mail

Le : 23/08/2022 18:07

Après un silence de plusieurs années, je renoue avec ce site magnifique. J'ai fréquenté le collège Guillemin entre 1952 et 1959. Grâce à neababeloued j'ai retrouvé avec bonheur mon cher et dévoué ami Louis Vitiello. J'aimerais retrouver d'autres êtres dont je conserve un souvenir ému: Jean-Paul Traniello, Albert Kadouche, Sadeddine Chenennou...

 

De : COLONNA-CESARI danielEnvoyer un mail

Le : 15/08/2022 17:55

Chers amis de bab el oued, je recherche des photos boulevard de Provence bt A 6eme à côté d'Anastasio pour montrer à mes petits enfants ou j'habitais
mERCI PAR AVANCE

 

De : MohamedEnvoyer un mail

Le : 10/08/2022 18:52

Bonjour,
J'ai une photo de classe de 1960 CF 2eme année que je voudrai la partager sur le site.
Merci

 

De : Antoine/Tony BILLOTTAEnvoyer un mail

Le : 09/08/2022 07:04

Hubert Zakine

"BAB EL OUED POUR MEMOIRE" DE HUBERT ZAKINE.

(Il ne faut surtout pas perdre le fil…
BAB EL OUED. Rien tu dis son nom et tu comprends à l'½il nu (et à l'oreille sale) que ce quartier de cent mille âmes, y se trouve pas sur les rives du Mississipi mais près des berges de la seine (ou de Lahcène comme tu veux tu choises! ) BAB EL OUED, il a un nom à coucher dehors les murs de la Cassaubah où le Dey avec sa tête de tchic-tchic à trois faces, y s'entraînait à chasser les mouches à grands coups d'éventail dans le vide.
D'un coup d'éventail sur le nez
Il caressa le Consul
Qui plutôt que de dégainer
Préféra tomber sur le cul.
Mon consul, comme pas un, vexé
Chez sa mère il alla pleurer
Qu’en même temps, c’était sa patrie,
C'est de là qu'on dit "mère-patrie".
*****
Porte de la rivière, mieux çà fait, zarmah! Total ouallou! Pace que l'oued M'kacel, porte ou pas porte, quand ça le démangeait, comme un torrent qui vient tout droit de la montagne (et qui s'enfuit en bondissant parmi les champs ), tout y dévastait sur son passage, alors! Qué porte!
BAB EL OUED c'est un nom arabe. Et alors? Et oilà!
Mais attention, hein! C'est un allemand du nom de Lichtenstein, Dieu seul y sait çà qui foutait là-bas, qu'il a eu l'idée de génie (militaire) de bâtir un quartier sur l'ancien cimetière israélite, la mort de ses ossements.
Contre une soulte, y soudoya le Ministre SOULT pour obtenir le certificat d'urbanisation et en avant nous z'autres, à l'assaut de la carrière JAUBERT et de sa pierre bleue pour une ville bleu-blanc-rouge.
De partout et même d'ailleurs, les gobieux y sont arrivés dans cet eldorado que John WAYNE et Robert MITCHUM, même pas y connaissaient, ces babaos! Des balancelles, j'vous dis pas combien y en avait dans le port d'ALGER qu'elles se balançaient à qui mieux-mieux, comme des demoiselles sur une balançoire.
*****
Avant la conquête, BAB EL OUED c'était la fin du monde. Hors les murs, la place des suppliciés juifs et le cimetière! La vie ou la mort! La fin du monde, j'vous dis! Reusement, heu! Quelques lieues plus loin, les fahs. Des oasis de verdure, ma parole d'honneur, le paradis, le jardin d'Eden. Du cimetière au paradis. Cha!Cha!
Le faubourg BAB EL OUED, qu'une rue il avait. Chiche comme pas un avec tous ses commerçants juifs et maures qui passaient la journée à marchander avec leur clientèle. Un sou c'est un sou dans le souk!
L'ottoman il a ses têtes de turc; le juif y fait bien l'affaire. Et les affaires. Cruel dilemme! Brimé, le juif y rapporte rien à la Régence. Banquier, c'est une affaire en or. Dis moi, dhimmi, combien tu donnes pour ta vie, chaque jeudi soir avant le shabbat? La bourse ou la vie! On joue au tchic-tchic ou au Dey (comme tu veux, tu re-choises). Face, j'te coupe la tête, pile j'coupe la poire en deux. Une moitié pour moi, une moitié pour toi !
*****
Et BAB EL OUED dans tout çà? Y suit son p'tit bonhomme de chemin avec les italiens, les espagnols, les maltais, les mahonnais qui se font suer le burnous, mon ami, comme des profiteurs de colonialistes qui s'en mettent plein les poches trouées, sous le soleil exactement. Le soleil, Kaddour pour les intimes, mieux qu'à ACAPULCO que personne y connait encore pace que Luis MARIANO il est pas né et que sa mère, la pauvre, elle sait même pas que son fils y va devenir la coqueluche de toutes les filles d'ALGERIE. Aille, qu'elles sont jolies les filles de mon pays! Larzèze à sa mère!
*****
Les mauvais garçons y jouent du couteau, mieux que le boucher de la rue de la Lyre qu'elle, non plus, elle existe pas encore. Tout çà pour les beaux yeux d'une belle que, total, elle est bichelaouère qu'elle en peut plus. Seulement oilà, des femmes y'en a pas bezef à se mettre au lit, au lait avec des croissants chauds. Alors, obligé, tous les hommes y se morflent l'oeil pour faire les zigotos. Des morts, j'vous dis pas! Allez, va , j'vous le dis! En veux-tu en voilà. Pas assez, les épidémies, la peste, le choléra!
Reusement, la France elle fait la mata. Mon ami, le premier qui fait le zouave, ni une ni deux, enrôlé chez les zouaves! Tu l'as voulu, tu l'as eu, et vogue la galère jusqu'au pont de l'Alma.
*****
La casbah judéo-arabe, toute en discrétion et en prière, raïben, elle voit ses ruelles éventrées par le génie militaire qu'il en touche pas une en compréhension de la mentalité du pays et de ses habitants. Zarmah, le génie y veut aérer la vue. Qué génie ! Babao ouais !
Total, à perte de vue, la fournaise elle envahit le quartier. Avant, le soleil, y se contentait de brûler les terrasses qu'elles s'affalaient les unes sur les autres, la partouze, j’vous dis pas ! Maint’nant, la s’rannah, j’vous dis pas non plus !

 

De : Elias YalaEnvoyer un mail

Le : 08/08/2022 17:55

Sincères condoléances.
Paix à son âme.
Que la terre lui soit légère.

 

De : nenaEnvoyer un mail

Le : 08/08/2022 14:30


Une erreur Thérèse fille du bar des Avenues et non le Provence. (Vicente)

 

De : nenaEnvoyer un mail

Le : 08/08/2022 14:12


Bonjour à tous,

je suis Bernadette Garcia, s½ur de Sauveur Esposito, mon frère chéri est parti dans les cieux il était bon généreux;

il a eu un hommage lors de ses obsèques, un porte drapeau des rapatriés de Carpentras. tous ses amis ont étaient présents.

Sauveur était administrateur, des rapatriés de Carpentras, il habitait en Avignon.

Mais Bab El Oued, était toujours jusqu'au bout son quartier. D'ailleurs pour tous il était "Sauveur de Bab El Oued".

il était passionné de foot, il à été les début de notre arrivée en France Gardien de but à l'Anfonoma. Il été Sapeur pompier d'Avignon.

Ses obsèques ont lieu le lundi 18 juillet 2022.

Merci à tous ceux qui ont pu témoignés de leurs gratitudes, et regrette pour ceux qui n'ont pu le savoir.

Thérèse Fille du Bar Le Provence à Alger, (Bab el oued) et ses enfants, vous remercient.

Bernadette Garcia,


 

De : gerbiEnvoyer un mail

Le : 07/08/2022 16:15

bonjour,
je suis a la recherche des recettes pieds noir. merçie de me renseigner

 

De : ChristianEnvoyer un mail

Le : 03/08/2022 13:09

Rue BARRA = Rue Frères BELAZOUG
Rue, CHATEAUDUN toujours CHATEAUDUN

 

De : Elisabeth PrinceEnvoyer un mail

Le : 03/08/2022 03:32

Dans certains derniers messages, il y avait les nouveaux noms arabes donnés aux rues de Bab El Oued. Quelqu'un connaîtrait-il les nouveaux noms des rues Barra et Chateaudun? Je pourrai ainsi les retrouver sur Google Map. À l'avance merci!!!

 

Envoyez un message