pied noir

Né à Bab El Oued - 1948 - ALGER

 
CHERS AMIS ET ADHERENTS. FACE A LA SITUATION DANS LAQUELLE SE TROUVE NOTRE PAYS NOUS SOMMES DANS L'OBLIGATION D'ANNULER TOUTES NOS MANIFESTATIONS A VENIR. L' A.B.E.O.

Liste des messages

De : guy pons de la rue taineEnvoyer un mail

Le : 19/03/2021 18:20

bien sur que j'ai connu Antoine Flexas , je jouais avec lui d'abord à Franklin en cadets et ensuite au Red Star Algérois en juniors Un très bon copain de bab el oued sincères condoléances a la famille je penserai souvent à lui

 

De : Moreau Charlette epse dalleuEnvoyer un mail

Le : 19/03/2021 16:00

Pierre OTTL le 19/03/2021
Bonjour
Si l’occasion se présente et que tu viens à une réunion sur Rognes, je serai ravie avec mon mari de te où vous recevoir sur Peyrolles en Provence où nous résidons soit à à une vingtaine de kms
Amicalement
Charlette


 

De : Georges TallieuEnvoyer un mail

Le : 19/03/2021 14:07

Nous apprenons avec tristesse le décès, ce matin 19 mars, de notre ami Antoine Flexas, nouvelle victime du COVID.
Natif de Bab El Oued, il habitait rue Mizon. Passionné de foot, il jouait dans l'équipe du Red Star Algérois.
Depuis 1962, il résidait à Vaison la Romaine.
Tous deux qui l'ont connu, aussi bien à Alger qu'en métropole, se souviendront de sa convivialité et de sa grande gentillesse.
Repose en paix, Antoine...
Nous adressons à sa famille nos sincères condoléances

 

De : LABOULBENEEnvoyer un mail

Le : 17/03/2021 18:47

/Users/laboulbene/Desktop/162390063_5911403785552495_1329585759790130487_n.jpg

 

De : LABOULBENEEnvoyer un mail

Le : 17/03/2021 17:21

Bonjour.
Pour ce qui l'on connu et côtoyé je vous informe que mon oncle André BELLALOUM, tailleur au quartier NELSON
nous a quitté le 8 Mars 2021 à BEZIERS, il avait 89 ans. Paix à son âme.

 

De : Antoine/Tony BILLOTTAEnvoyer un mail

Le : 16/03/2021 16:46


Information - Emission TV (STORA) aujourd'hui 16 mars à 18 h30



Bonjour à tous,

Dans le cadre du rapport de Benjamin STORA, je serai sur le plateau de FRANCE 3 Provence Alpes Côte d'Azur le mardi 16 mars à 18 heures 30 dans l'avant JT accompagnée de mon amie El Emira Zohour Assia Boutaleb, descendante de l'Emir Abdelkader et de Jean-Jacques JORDI, universitaire, docteur en histoire, spécialiste des migrations en Méditerranée, des Pieds-Noirs et des Harkis.

Bien cordialement à vous.

Jeanne ETTHARI

Présidente

Mémoire Unité Dignité des Rapatriés d'Algérie.


 

De : DOMENECH LilianeEnvoyer un mail

Le : 16/03/2021 16:08

Autres anecdotes du marché :
Ma mère une fois avait demandé une livre de courgettes ou de tomates, je sais plus mais peu importe et le marchand de légumes lui avait dit : "une livre, tu es pauvre..., ma fille, Allez prend moi un kilo.
Autour de la poissonnerie, on entendait, poisson frais, poisson, poisson, mon beau poisson. Une fois ma grand mère qui baraguinait le français et qui finalement ne parlait ni le français, ni l'espagnol correctement car elle espagnolisait tout, nous annonce en revenant du marché : He comprado un pescado que se llama poisson.
Ma mère m'envoyait aussi acheté des olives de Grèce mais dans ma tête à cette époque, c'était des olives de graisse.
Allez... Je laisse ma place à d'autres...
Bonne fin d'après-midi.
Allez tous au bercail, bientôt 18 H.



 

De : André TrivèsEnvoyer un mail

Le : 16/03/2021 15:40

LE MARCHE DE BAB EL OUED ( Extrait de QUAND LES PEUPLES D'ALGERIE ETAIENT FRERES °
" Au fil du temps, un lien étroit s’était tissé entre les clientes et les marchands, si bien que, le tutoiement de la langue arabe aidant, tous s’interpellaient par leur prénom. Les dialogues ne manquaient pas de piquant :
« Ali, je veux des tomates bien rouges pour la macaronade…
- Madame Juliette, mes tomates elles t’attendaient !
- Ahmed, tu me donnes les mêmes cerises qu’hier…
- Madame Françoise, tu peux avoir confiance, elles viennent du même arbre !
- Rouget, je veux un merlan bien frais pour le petit…
- Madame Zézette, regarde ces yeux, mon poisson il est vivant !
- Slimane, tu me pèses un bon kilo de poivrons…
- Madame Fifinette, pour toi, j’en mets un de plus pour faire le bon poids !
- Blanchette, tu me donnes cinq beignets bien bons…
- Madame Rosette, quand est-ce que tu en as acheté chez moi des pas bons ? »
Dans ces dialogues, il y avait toujours des mots aimables et attentionnés. Prendre des nouvelles d’une mère âgée ou malade qui ne fréquentait plus le marché, ou d’un père coulant de beaux jours à la retraite, rappelait la sympathie qui unissait les anciens du quartier ; c’était aussi une preuve de la confiance et du respect qui perdurait entre les générations. Cette relation amicale s’exprimait toujours par un sourire et un mot de gentillesse. "

 

De : pierre-Claude FASANOEnvoyer un mail

Le : 15/03/2021 20:03

ERREUR DE FRAPPE, Je recommence. Pour ne pas oublier cette date du 26 Mars 1962 a ALGER ou l'armée française a tué 82 compatriotes, rue d'ISLY, et plus de 200 blessés. Une messe sera dite, pour eux, en l'église du sacré coeur a Marseille le 25 MARS a 15 H.. Monseigneur ELLUL a eu la gentillesse de venir faire la messe, Il faut savoir qu'il est retraité depuis la fin de l'année. MERCI

 

De : pierre-Claude FASANOEnvoyer un mail

Le : 15/03/2021 19:54

Je rappel a nos Amis de BAB-EL-OUED et d'ALGER que la messe a la mémoire des tués par l'armée française le 26 Ma

 

Envoyez un message