pied noir

Né à Bab El Oued - 1948 - ALGER

 
REVEILLON DE LA SAINT SYLVESTRE ABEO 2018/2019 (CLIQUER LE BLOG) ***** ALLER SUR L' ASSOCIATION COMME SUR DES ROULETTES ET CLIQUER POUR AIDER LESLIE

Liste des messages

De : chesaEnvoyer un mail

Le : 04/12/2018 19:01

né a bea en 1936 j'ai habité depuis ma naissance rue mizon . En France habie Pierrelatte dans la Drome.
Je souhaite faire partie de votre asso. J'ai un fils qui habite Marseille

 

De : DENARIE MICHELEEnvoyer un mail

Le : 04/12/2018 18:53

NOTRE AMIE MONIQUE FAVIER NOUS A QUITTE LUNDI SOIR. UNE PENSEE POUR ELLE CE JEUDI. ELLE VOUS ME MANQUER........

 

De : Guy MARIEnvoyer un mail

Le : 04/12/2018 17:59

Merci Christian et André de nous faire "remonter" tous ces souvenirs du quotidien que nous avons forcément tous connus.
Guy de la Bassetta

 

De : André TRIVESEnvoyer un mail

Le : 04/12/2018 09:30

MERCI CHRISTIAN.
Celui qui faisait le troc pour du linge, c'était le marchand d'z'habits. Celui qui attirait ses clients en tapant sur le rebord de sa plaque avec son couteau, c'était le marchand de calentita. Tous les après-midi, au son d'une trompette avec une charrette à bras, les maltais sillonnaient les rues pour vendre le lait de vache. En début de soirée, devant chez Delacaze, un marchand présentait dans un panier des cacahuètes encore chaudes en disant " cacahuètes, guermech ! ". Pour le Ramadan, les marchands ambulants envahissaient les rues autour du marché et c'était a fête: ils vendaient le jasmin, les figues de barbarie, les jujubes, le maïs grillé sur un Kanoun. C'était çà notre quartier, un jardin d'odeurs et de couleurs où les enfants passaient leur temps à rire et à "déconner".

 

De : ChristianEnvoyer un mail

Le : 03/12/2018 18:35

Bonsoir,
Je suis une horloge, je dirais plutôt LES TROIS HORLOGES, comme vous le savez je suis située
au c½ur de votre quartier BAB EL OUED.
Des plus petits aux plus grands, je vous ai tous connus. Depuis plusieurs années, j'ai pu lire vos
messages l'un après l'autre et j'ai constaté que vous avez su si bien décrire notre si beau quartier, par
moment, j'avais l’impression que vous étiez encore là à faire les cent pas d'un côté à l'autre en jetant
un ½il à mes horloges. Je voudrais si vous le voulez bien rendre un hommage à tous les petits
entrepreneurs de la rue que l'on n'a un peu oubliés.
Souvenez-vous du Matelassier, les gens profitaient du jour de lessive pour pouvoir refaire leur
matelas, car ce jour-là, ils avaient la terrasse de libre, quand la terrasse ne l’était pas le matelassier
travaillait dans un coin de la rue et faisait la curiosité des enfants.
Le Rémouleur poussait une charrette montée d'une meule qu'il faisait mouvoir au moyen d'une
pédale en bois, pour aiguiser les outils et ustensiles tranchants, ciseaux, couteaux, etc.... Une fois
fini d’aiguiser l’ustensile et d’impressionner les enfants qui avaient admiré son travail, il sortait une
feuille de papier et la coupait comme un rien, tout fier d'un travail bien fait qui laissait les enfants
gagas.
Le Vitrier avec sa caisse à outils et ses vitres sur son dos. Comme tous les petits artisans, il passait de rue en rue à la recherche d'un carreau à changer tout en criant vitrier vitrier ….
Il y avait aussi ceux qui faisaient du troc : ustensiles de ménage contre du linge, pas facile le troc
avec eux.
Le marchand de zoublis qui circulait de rue en rue, en criant zoublis zoublis, tout en portant en
bandoulière son bidon cylindrique de couleur vert où se trouvait à l’intérieur les zoublis. Le bidon
était fermé par un couvercle avec sur le dessus une roulette qui nous permettait en la tournant
d'avoir une chance de gagner un autre zoubli.
Le marchand de fromages frais du jour, de barbe à papa, de glaces, de cacahuètes, de bliblis, de jujubes, de figues de barbaries et d'autres petits métiers, souvent effectués par des enfants, porteur de paniers, cireur, etc.…
Vous avez un souvenir, une anecdote, alors à vos claviers.
JOYEUX NOËL
Grosses bises
LES TROIS HORLOGES.

 

De : robertEnvoyer un mail

Le : 02/12/2018 20:00

Bonjour,

Je suis à la recherche de documents (photos, personnes, documents) sur la rue Maxime Noire à Bab el oued.

Mon père y a grandi de 1938 à 1963.


Je vous serai reconnaissant de bien vouloirir m'aider dans mes recherches


Bien à vous tous


 

De : André TRIVESEnvoyer un mail

Le : 24/11/2018 08:44

Sous l'égide du cercle Algérianiste de Hyères (Var), BAB EL OUED revivra le jeudi 29 novembre 2018 à 10h dans la salle de conférence du Park-hôtel, avenue de Belgique à Hyères ( Var ). 120 photos du quartier d'avant 1962 seront projetées sur écran. Un retour dans le passé, non par nostalgie mais simplement pour montrer la grandeur d'un peuple unique dans sa diversité (aujourd'hui en voie de disparition) et l'½uvre qui fut réalisée, génération après génération, entre 1830 et 1962 par ses enfants de toutes origines. Ces enfants revendiquaient ensemble une seule et même identité : celle d'être des "enfants de Bab el Oued". Venez passer un moment hors du temps...Entrée gratuite

 

De : seksek michelEnvoyer un mail

Le : 23/11/2018 07:40


bonjour a tous,rappel pour tout ceux qui se trouvent autour de

CARBONNE,LONGAGES,MURET,ET les autres,que le 2 decembre a RIEUMES ce deroulera

la commemoration de tout les MORTS de la guerre d'ALGERIE du MAROC et TUNISIE

suivi d'un repas avec annimation,pour ce dernier un coup de tele.... a mr DODO

gabriel, a BERAT,est recommander.



merci a vous tous,et a bientot.

 

De : François AndugarEnvoyer un mail

Le : 22/11/2018 11:47

Jean Richard, je vous transmet l'addresse de Monsieur Torroja (président des anciens d'Afrique du Nord).
Téléphone: 609 60 92 65
Bonne réception,
François

 

De : RichardEnvoyer un mail

Le : 22/11/2018 09:27

Bonjour ,

Ancien d'Algérie j'ai été amené à effectuer mon service militaire dans un bataillon de Fusiliers Marins à la frontière marocaine En quittant l'Algérie à la fin 1958 , j'ai laissé derrière moi plusieurs copains d'Oran Certains me parlaient d'Alicante .J'aimerais rentrer en contact avec une asso qui regroupe des anciens d'Algérie à Alicante .

merci

jean Richard

 

Envoyez un message