pied noir

Né à Bab El Oued - 1948 - ALGER

 
'' RESTEZ PRUDENTS '' ***** L A.B.E.O. CHERS AMIS ET ADHERENTS FACE A LA SITUATION DANS LAQUELLE SE TROUVE NOTRE PAYS NOUS SOMMES DANS L'OBLIGATION D'ANNULER TOUTES NOS MANIFESTATIONS A VENIR LE 19 AVRIL POUR LA MOUNA LE 10 MAI POUR LE MECHOUI. ET LE 17 MAI POUR NOTRE RASSEMBLEMENT A ROGNES TOUTE L'EQUIPE DU BUREAU A.B.E.O " CLIQUER LE BLOG ABEO "

Liste des messages

De : baldacchino moniqueEnvoyer un mail

Le : 09/07/2005 23:16

Salut Christian
Merci mille fois pour ton site. J'ai retrouver plein amies .nous allons enfin bientôt nous voir avec toute la famille,jour J 4
Gros bisou a ++++++monique

 

De : gomez jean-louisEnvoyer un mail

Le : 09/07/2005 16:46

si guy turc tu lis ce message fait moi
un signe ,je serai content je dirai meme
heureux d'etre de nouvau en
contact avec toi.
et cela grace a CHRISTIAN QUE JE REDIS
BRAVO POUR TON SITE ET LONGUE VIE A
LUI.
jean-louis.gomez2@wanadoo.fr

 

De : schiano di cola moniqueEnvoyer un mail

Le : 09/07/2005 13:51

et oui christian c'est encore moi je tenais à te remercier ( je crois que l' on peut se tutoyer )
pour m' avoir communiquer le numéro de téléphone de danière sportiello que je viens d' appeler avec une grande joie de s' entendre et qui sait se revoir bientot car moi je suis malheureusement en région parisienne toutefois je voulais te dire que ma mère a habité 3 rue massenet 3e etage avec les baldakino son nom c' était ESTELA CARMEN
et sa soeur Milia epouse SCHIANO DI COLA pour ma mère et GIRONES pour sa soeur.
Je tenais encore à te remercier heureusement qu'il y a des personnes comme toi pour que chacun puisse renouer le contact. Mille mercis et a bientot

 

De : espositoEnvoyer un mail

Le : 08/07/2005 11:49

Le chant de Bab-el-Oued

Faire un tour en pastera
C'est t'A t'A, c'est Algerois,
Manger d'la calentita
C'est t'A t'A, c'est Algerois,
Du couscous et d'la loubia
C'est t'A t'A, c'est Algerois,
Et la figua dé ta ouéla
C'est t'A t'A,c'est Algerois.

A Paris, ils ont la place de la concorde,
Le boulvard St Michel, la tour Eiffel, tsoin-tsoin
Nous à Bab-el-Oued on n'a vraiment pas ça,
On se contente alors d'la Bassetta.


 

De : compomarEnvoyer un mail

Le : 08/07/2005 01:24

Souviens toi tristement , l'été soixante-deux ,
Le miracle incertain , appelant de nos voeux
Rester de l'autre côté de Méditerranée ,
Avec espoir croyant à la fidélité .
Alors est arrivé le temps de trahison ,
Qui nous fit délaisser, nos biens et nos maisons !
Un refuge s'offrit , un coin de Paradis ,
Cette île de Beauté , comme on nous l'avez dit !
Et ce matin de juin , changea notre Destin ,
Pleines de souvenirs , deux valises à la main !
Le coeur insouciant , avec notre chagrin ,
Nous voilà débarqués , sur les quais d'Ajaccio ,
Je m'en souviens encore , j'étais pourtant petiot !
Du haut de mes douze ans , contemplant cet instant ,
À moitié inconscient , je défiais le Temps !
Mais au tréfonds de moi , sentais ce désarroi ,
Qui , encore et toujours , met mon coeur en émoi ,
Car je m'en souviens bien , nous n'avions plus de toit !
C'était l'été tourments , l'été du Désespoir,
Il fallait être fort , pour conserver l'espoir,
Et nous partions de rien , tournés vers le Néant,
Conscients d'avoir perdu , à jamais tous ces ans ,
À construire , embellir, encore et tout le temps !
Nous savons bien que rien , ne serait comme avant ,
OUI c'était cet été , l'été de mes douze ans .
Je savais que plus rien , ne serait autrement ,
Mais où sont donc passés , tous mes amis d'antan ?
Je pense à ceux d'avant , ce très fameux printemps ,
Plus jamais , sûrement , je ne les reverrais !
Comme moi , à coup sûr , très fort ils s'ennuieraient ,
Comme moi , à comprendre , encore ils chercheraient ,
Comme moi , à chercher , aussi s'épuiseraient !
Et parfois dans le coin , de ma vraie solitude ,
Avec eux me surprend , à reprendre habitudes !
Pour faire un peu semblant , d'encore exister,
Je m'invente des jeux , pour me faire rêver ,
Mais je sais bien que rien , ne sera comme avant !
Le vent a balayé , à tout jamais ce temps ,
Et il ne m'a laissé que foison de soupirs ,
Qui s'en viennent parfois , réveiller souvenirs ,
De ce lointain été de vive déchirure ,
Il ne me reste plus , que la seule écriture ,
Que je veux exprimer, sans plus de fioritures ,
Besoin d'exorciser , sans rancoeur et sans haine ,
L'été , le noir été , celui de toutes peines !

 

De : schenennou@yahoo.frEnvoyer un mail

Le : 07/07/2005 22:53

merci pour la photo ,j'ai reconnu quelques camarades .Debout au deux ieme rang a partir de la gauche :KAL N°3 ,SANGERMA N°4 ,FAID N°5 ,
Assis au troisieme rang apartir de la gauche DELLIZOLA N°1
Merci a STABILE

 

De : schiano di cola moniqueEnvoyer un mail

Le : 07/07/2005 17:48

je viens de visualiser les photos de classe
j aimerai savoir qui a envoyée la photo de classe de l' ecole aurelie tidjani classe de
CM1 la dernière photo sur le site
je me suis reconnu sur la photo ainsi que
danièle sportiello dont j aimerai avoir des nouvelles mais le nom des autres personnes ne me revient pas bien que je reconnais certaines d'entre elle merci de me contacter et encore bravo pour ce site a bientot je l espere

 

De : SCHIANO DI COLAEnvoyer un mail

Le : 07/07/2005 13:09

Bravo pour le site ! je suis la fille de Michel et Carmen SCHIANO DI COLA,nous habitions au 4 rue Mizon,et nous aimerions avoir des nouvelles de la famille RISPOLI qui avaient 2 enfants, Jean Luc et Liliane.MR RISPOLI travaillait chez BASTOS.
Un petit coucou à mon frère de lait,Claude SALVA.MERCI ENCORE POUR LE SITE

 

De : Anne Marie CHARRAUTEnvoyer un mail

Le : 05/07/2005 13:40

Je viens de connaître il y a 1/2 heure l'existence de ce site par Lucien Stabile.
J'habitais Bld Guillemin (en haut) et je suis allée à l'école Rochambeau et au Cours Complémentaire Franklin. Ancienne de l'AERF(qui se souvient de notre entraîneur, Melle MERLIN ?) et de l'H'Boum, je suis très contente de retrouver mes racine. Il faut continuer

 

De : marie-paule ASENSIEnvoyer un mail

Le : 04/07/2005 23:20

je ne connaissais pas votre site et je dois dire que je le trouve super.je suis moi-même une enfant de BEO:rue empereur vespasien pour être exacte,à côté de l'usine Bastos. Tous vos jeux ont été les miens et je me souviens bien de la "maison fantôme" où nous avions tous peur d'entrer... ma tante mariette Acampora avait un magasin de confection militaire rue Montaigne ,juste derrière le préau de l'école Franklin où j'ai fait toute ma scolarité primaire. Et mon père travaillait à l'imprimerie Typo-lithoJe suis ensuite allée au lycée Lazerges jusqu'en 62. J'ai eu le bonheur de retrouver notre quartier en mai dernier et de pouvoir visiter mon lycée. J'ai même mangé les beignets du successeur de Blanchette.

 

Envoyez un message